Le sacrement du baptême

Pour les chrétiennes et les chrétiens, c’est Dieu qui donne la vie. Depuis le début de notre vie, dans le sein de notre mère, nous sommes, comme tous les êtres humains, enfants de Dieu. Dans l’Église catholique, le baptême est un moment de rencontre où Dieu nous demande en quelque sorte si nous acceptons de devenir ses filles et ses fils bien-aimés, de le reconnaître comme notre Père. On peut recevoir le baptême à tout âge.

Tout-petits

Les tout-petits

Vous venez de donner naissance à un enfant. Vous souhaitez partager cette bonne nouvelle avec tout votre entourage.

En regardant ce petit être, vous réalisez le chemin qu’il vous faudra parcourir avec lui: lui donner le meilleur de vous-même, lui transmettre tout ce qui est important pour vous.  Et puis, à un moment, vous vous posez la question: baptiser mon enfant, oui ou non?

Le choix de faire baptiser un jeune enfant revient à ses parents… des chemins s’offrent à vous :

  • Le baptême maintenant, pour faire ses premiers pas dans la vie chrétienne.
  • Le baptême un peu plus tard, pour l’amener à désirer son propre baptême.

Le baptême maintenant, pour faire ses premiers pas dans la vie chrétienne

Comme parents, demander le baptême pour un enfant, c’est s’engager en toute liberté à proposer la foi chrétienne à son enfant et à en être les premiers témoins. Les parents aideront l’enfant à faire ses premiers pas dans la vie chrétienne en favorisant son éveil spirituel, en lui faisant connaître Jésus et l’amour de Dieu le Père. Le baptême est le début d’un chemin parsemé d’expériences, sur lequel la communauté viendra l’accompagner et le soutenir. Plus tard, des parcours catéchétiques lui permettront de mieux saisir le sens de son baptême et de vivre d’autres célébrations de cette foi que ses parents ont choisie de lui proposer.

En demandant le baptême, vous serez invités à des rencontres avec d’autres parents et des membres de la communauté. Ces rencontres seront pour vous, une occasion de vivre une expérience spirituelle à votre mesure et de vous introduire dans un univers de sens marqué par la foi chrétienne et cela dans un climat de respect mutuel.

Le baptême un peu plus tard, pour l’amener à désirer son propre baptême

On peut recevoir le baptême à tout âge.

À l’occasion de la naissance d’un enfant, la famille et les proches désirent célébrer sa venue au monde. Même si souvent le baptême est lié avec la naissance, des parents choisissent de vivre une fête de bienvenue dans la famille et d’attendre à plus tard pour vivre le baptême. Les raisons qui motivent ce choix sont personnelles et variées :

  • Vous souhaitez que votre enfant désire et demande lui-même le baptême.
  • Vous avez peut-être besoin d’un peu de temps pour approfondir votre foi.
  • Vous désirez que votre enfant participe à la décision d’être baptisé, et qu’il puisse se souvenir de cette célébration. 

Peu importe, rien ne vous empêche, d’ici là, de lui faire connaître votre foi, vos valeurs chrétiennes et de l’éveiller à sa vie spirituelle, pour l’amener à désirer son propre baptême.

Les enfants qui demandent le baptême à l’âge scolaire, vivent une démarche différente de celle réservée aux tout-petits.


Pour plus d’information sur la démarche et sur l’accompagnement, veuillez communiquer avec votre paroisse

Vous pouvez aussi vous adresser à la personne responsable de la Formation à la vie chrétienne du diocèse : Lise Leclerc, leclercl@diocesestj.ca, 450 432-9742 x 328.

7 à 15 ans

Les 7 à 15 ans

Une démarche est adaptée et destinée aux enfants d’âge scolaire pour lesquels les parents font une demande de baptême ou qui font eux-mêmes cette demande avec l’accord de leurs parents.

Nous vous proposerons une démarche :

  • familiale,
  • progressive, donc qui se déploie sur plusieurs rencontres,
  • adaptée à son âge,
  • où l'enfant pourra découvrir la Parole de Dieu…
  • où l'enfant pourra apprendre à parler à Dieu dans la prière
  • si possible en compagnie d’autres enfants qui s’éveillent à la foi…
  • aussi en compagnie d’adultes (d’autres parents, des catéchètes, des témoins de la communauté chrétienne, sa marraine et son parrain) qui chemineront avec lui.

Comme cette démarche est de type catéchuménal, votre enfant sera invité à vivre les trois sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie). 


Pour plus d’information sur la démarche et sur l’accompagnement, veuillez communiquer avec votre paroisse

Vous pouvez aussi vous adresser à la personne responsable de la Formation à la vie chrétienne du diocèse :  Lise Leclerc, lleclercl@diocesestj.ca, 450 432-9742 x 328.

16 ans et +

Les 16 ans et plus

Une démarche d’initiation chrétienne est destinée aux adolescents et aux adultes. Au terme de cette démarche, les personnes sont non seulement baptisées, mais aussi confirmées. Elles participent également à l’eucharistie (font leur première des communions).

Vous désirez être baptisé-e?: Nous vous proposons une démarche appelée “ catéchuménat ”.

Une démarche :

  • conçue pour des personnes de votre âge,
  • qui sollicite votre pleine participation,
  • où vous ne cheminerez pas seul,
  • progressive, donc qui se déploie dans le temps,
  • basée sur la Parole de Dieu,
  • qui intègre des temps de prières et de célébrations liturgiques,
  • qui appelle des membres de la communauté chrétienne à cheminer avec vous.

Pour plus d’information sur la démarche et sur l’accompagnement, veuillez communiquer avec votre paroisse

Vous pouvez aussi vous adresser à la personne responsable du Catéchuménat du diocèse : Josée De La Durantaye, deladurantayej@diocesestj.ca, 450 432-9742 x 355.

Qui choisir ?

« C’est une ancienne coutume dans l’Église de désigner une ou deux personnes à titre de parrain et/ou marraine d’un nouveau baptisé. Cette coutume a sa justification, mais on n’en voit pas toujours spontanément le sens et on s’interroge: en quoi consiste au juste le rôle des parrains et marraines? Comment choisir les personnes qui assumeront ce rôle? Parfois même, cela demande du tact et de la diplomatie. Et il arrive que des parrains et/ou marraines eux-mêmes s’interrogent sur les responsabilités qui découlent de cette fonction. Par exemple, on croit encore, à tort, que les parrains et marraines de baptême auront surtout un rôle à jouer si les parents de l’enfant venaient à décéder; même s’il est à souhaiter que leur présence auprès de l’enfant, dans une situation semblable, soit renforcée, les lois canadiennes ne leur accordent aucun statut privilégié.  Ceci étant dit, leur rôle ne se résume pas non plus à une présence symbolique auprès de l’enfant. » (Naître à la vie, Guide à l’intention des intervenants, Novalis/OCQ, 2005, p.15)

Une relation humaine à privilégier

« Être parrain et marraine, c’est d’abord s’engager à établir et à entretenir au fil des ans une relation amicale et vraie avec l’enfant: ils seront pour lui des personnes significatives. Soucieux de son développement sous toutes ses formes, ils chercheront à établir un lien affectif, marqué par la confiance et la compréhension, ouvrant le cœur de l’enfant à la joie et à la vie, partageant ses espoirs et ses peines. Cette présence à l’enfant peut se vivre et s’exprimer de diverses façons: les cadeaux, une bonne qualité de présence et de communication, l’attention aux étapes de la vie et aux événements importants de l’enfant, etc. En ce sens, les parents privilégieront une telle relation avec l’enfant. » (Naître à la vie, Guide à l’intention des intervenants, Novalis/OCQ, 2005, p.15)

Le souci de la croissance dans la foi

« Les parrains et marraines sont également conviés à accompagner l’enfant dans son expérience de la foi. Avec les parents, ils sont appelés à veiller à ce que l’enfant “avance dans la vie en enfant de lumière et devienne fidèle à la foi de son baptême”, selon l’expression du rituel. Eux-mêmes en chemin, ils sont invités à éveiller l’enfant à la spiritualité chrétienne en témoignant simplement de leurs convictions et de leur recherche spirituelle.

Ils le feront surtout par l’exemple de leur vie. C’est d’abord par ce qu’ils sont et ce qu’ils font qu’il leur est demandé d’annoncer la bonne nouvelle: notre Dieu aime la vie et il fait tout pour notre bonheur. » (Naître à la vie, Guide à l’intention des intervenants, Novalis/OCQ, 2005, p.15)

Critères d'éligibilité

Rappelons que pour être parrain et/ou marraine, certains critères sont à respecter: 

  • avoir 16 ans;
  • être catholique et avoir reçu les trois sacrements de l’initiation chrétienne: baptême, confirmation et eucharistie;
  • ne pas être écarté par le droit de l’Église de la fonction de parrain;
  • ne pas être le père ou la mère de l’enfant;

Il est important de savoir :

  • qu’un seul parrain ou une seule marraine suffit;
  • qu’il ne peut y avoir deux parrains ni deux marraines.  
    (Naître à la vie, Guide à l’intention des intervenants, Novalis/OCQ, 2005, p.15)

Pour plus d’information, communiquez avec votre paroisse.

Vous pouvez aussi vous adresser à la chancellerie du diocèse : Abbé Fabrice Nsamolo-Itele, v.é, chancelier,  chancellerie@diocesestj.ca, 450 432-9742 x 318.